Timm Ulrichs (Allemagne)

Berlijn (1940)

Modelhäuser Typ Bomarzo

Ladage dUlrichs: Lart est vie et la vie est art. 

Les deux petites maisons ont l’air normal, mais intriguent par leurs proportions, leurs places et leurs ouvertures. Couchées sur le toit et le dos, elles deviennent une métaphore.

Ce sont comme des êtres vivants, comme les hommes que Georg Büchner voyait manipulés par des pouvoirs obscurs. Les maisons vides renversées sont aussi à interpréter comme des portraits de la condition existentielle qu’on peut décrire comme ‘être jeté dans le monde’. Bomarzo est le nom d’une petite commune italienne connue pour son parc de statues grotesques monumentales, notamment une maison tordue. La référence est évidente.

Timm Ulrichs est inclassable. Dès 1961, il fonde à Hanovre le Werbenzentrale für Totalkunst, Banalismus, Extemporismus (Centre de recrutement pour l’art total, la banalité et l’improvisation), un fait de guerre important : s’exposer lui-même comme œuvre d’art dans sa propre maison. Il se mettre ultérieurement en scène comme paratonnerre humain. Son adage : « l’art est la vie et la vie est l’art ». Il produit des performances, des installations et des sculptures-meubles et pratique l’urbanisme, la photographie, le cinéma et la vidéo.

Localisation

Numéro 45 sur le plan

Spécifications

  • Modelhäuser Typ Bomarzo
  • 2001
  • H. 350 cm x l. 300 cm x p. 450 cm (1 maison x 2)
  • béton, peinture
  • MID.L.498