Per Kirkeby (Danemark)

Copenhague, 1938

Sans titre, Anvers Middelheim

Cette massive construction noffre pas un toit protecteur et ne sert à rien. A moins que

Kirkeby a beau utiliser la brique et le ciment et concevoir sa sculpture à la manière d’un architecte, avec dessins préparatoires et maquette, ce n’est pas un bâtiment qu’il a construit.

En 1995, Kirkeby utilise cette pièce comme pavillon d’exposition pour quelques-unes de ses sculptures en bronze.

Per Kirkeby crée des sculptures en briques depuis les années 70. Il avait déjà produit des tableaux et des collages. La sculpture en brique confronte le spectateur avec son propre regard sur l’art, l’architecture, l’espace public et la nature. Kirkeby dresse une frontière physique, un cadre à notre regard. Mais le spectateur peut aussi y déambuler et s’y perdre, car l’intérieur est un labyrinthe. Son pas bute régulièrement sur des pièces murées et des murs aveugles. La sculpture en brique prend un tout autre aspect vu du ciel.

Kirkeby alterne le cercle et le carré dans son plan au sol. A l’avant, deux cercles forment les coins reliés par un carré. A l’arrière, le cercle est au centre, et les deux carrés forment les coins. Le cercle et le carré sont les éléments de base de l’art abstrait.

Avec l’aide du ABEB.

 

Localisation

Numéro 31 sur le plan

Spécifications

  • Sans titre, Anvers Middelheim
  • 1993
  • H. 500 cm x l. 1 500 cm x p. 900 cm
  • Brique
  • MID.B.472

Sculpture réalisée pour l’exposition ‘Nouvelles images’, organisé par Bart Cassiman,  commissaire Art Contemporain d’Anvers 93, Capitale Européenne de la Culture.