Virus

Exposition

VIRUS examine la relation entre le monde de l’art établi et la pratique officieuse et informelle.

La relation d’attraction et rejet entre les deux univers est surtout visible dans la rue. On trouve d’un côté l’art dans l’espace public, souvent des œuvres d’artistes de renom manifestement là pour l’éternité.

Mais, à y regarder de plus près, on trouve dans la même ville un tout autre genre d’œuvres d’art, des œuvres qui surgissent et disparaissent assez vite. Des œuvres d’artistes qui veulent s’adresser directement à leur public.

Les formats et les supports de telles œuvres sont très variables et elles surgissent dans les endroits les plus inattendus. Posters, dessins sur les murs ou le mobilier urbain... Mais certains artistes vont plus loin. Ils produisent des constructions entières ou des œuvres avec des médias qui envahissent votre quotidien : jouets, vêtements, revues, Internet, radio, pochettes de disques... Leur œuvre se répand comme un VIRUS, et le public, ‘infecté’, est complice.

Au premier regard, ces scènes artistiques très différentes s’opposent totalement, mais on pourrait parler d’une relation complexe qui mélange amour et haine : les musées et les galeries d’art s’intéressent à ces artistes indépendants, qui de leur côté sont toujours à l’affût de nouvelles occasions de présenter leur œuvre.

Comment l’artiste se positionne-t-il dans ce champ de tension ? Les participants à l’exposition ont tous l’expérience de ce jeu sur la corde raide :

  • Baschz (NL) 
  • Sannah Belzer (NL) & Dries Verbruggen (B) 
  • Vaast Colson (B) 
  • De Klup (B) 
  • Ephameron (B) 
  • Erosie (NL) 
  • Lode Geens (B) 
  • Influenza (NL) 
  • Riaan van Anssveldt (SA) 
  • Joris van de Moortel (B) 
  • Timothy Segers (B) 
  • Dennis Tyfus (B) 
  • Philippe Van Wolputte (B)