Vic Gentils (Belgique)

Ilfracombe, 1919 – Anvers, 1997

Statue du bourgmestre Lode Craeybeckx

Gentils montre des facettes extérieures et intérieures du bourgmestre et, avec ses étranges associations, en dresse un portrait saisissant.

Lode Craeybeckx ne fut pas uniquement un distingué bourgmestre anversois. Il fut aussi le fondateur du Musée Middelheim. C’est surtout en cette qualité que l’homme méritait aux yeux de Vic Gentils d’avoir sa statue dans ‘son’ musée. Cette sculpture a été réalisée par Gentils à l’occasion du 75e anniversaire de Lode Craeybeckx.

“J’ai représenté Lode Craeybeckx comme je le voyais. La tête est ajourée pour illustrer l’esprit toujours actif de Lode Craeybeck. La statue a la tête puissante d’une grande figure du socialisme, avec ses petits yeux d’animal politique. Le tronc est composé de socs de charrue (pour le travailleur) et est en même temps la toge d’un avocat. La poitrine est ouverte sur le monde, car en dehors de la politique, Lode Craeybeckx était un grand amateur d’art et un homme très chaleureux. La pompe représente l’argent qu’il faisait entrer et sortir des caisses de la Ville et les touches de piano sa belle éloquence. En bas de la jambe, un petit tuyau figure l’exutoire nécessaire pour évacuer toutes les tensions liées à sa fonction. Le déflecteur de tirage sert au politicien à sentir d’où vient le vent.” Vic Gentils

Cette sculpture en métal est caractéristique de la technique d’assemblage de Gentils, tout comme le processus associatif par lequel l’artiste traite les touches de piano. Ce qui donne souvent chez cet artiste des créations semi-abstraites aux riches expressions baroques.

Localisation

Numéro 1 sur le plan

Spécifications

  • Statue du bourgmestre Lode Craeybeckx
  • 1972
  • H. 230 cm x l. 120 cm x p. 100 cm
  • Fer avec patine de bronze
  • MID.B.325