Tony Cragg (Grande-Bretagne)

Liverpool, 1949

Enveloppe

Cragg a réalisé un emballage, dans ce cas une enveloppe vide avec de lair à lintérieur et à lextérieur. 

De loin, l’œuvre est très attrayante, avec sa surface dorée et brillante. Cette sculpture en forme de fruit repose élégamment dans son écrin de verdure chauffé par le soleil. Mais les apparences sont trompeuses.

En s’approchant, on est surpris, intrigué même par les perforations qui changent son aspect. La forme est plus absente que présente. Le matériau choisi représente la masse, le poids, l’immuabilité. La forme est beaucoup plus brute qu’il y paraissait de loin et surtout beaucoup moins massive et compacte. La sculpture est creuse et percée de trous.

L’œuvre est en contact avec l’environnement, mais surtout avec sa propre dynamique. C’est là une constante dans la pratique artistique de Cragg. Les matières diverses se perturbent, s’effacent mutuellement pour se retrouver en étroite harmonie. Les phénomènes biologiques ou géologiques sont omniprésents, et réclament toute notre attention. Ce sont parfois des formes de coquillages, parfois des firmaments amorphes. Le fruit de son travail est ici clairement figuratif.

Localisation

Numéro 39 sur le plan

Spécifications

  • Enveloppe
  • 1996
  • L. 238 cm x ø 150 cm
  • Bronze
  • MID.B.491