Rik Wouters (Belgique)

Malines, 1882–Amsterdam, 1916

La vierge folle

Probablement limage la plus insouciante et dynamique que donne Rik Wouters de son épouse Nel.

Rik Wouters prenait souvent comme modèle son épouse Nel. Elle figure sur quantité de portraits et dessins, en femme d’intérieur ou belle endormie, lisant ou repassant. Bref, elle constitue le thème principal de son œuvre, en particulier des charmantes scènes domestiques peintes par Wouters. Mais elle n’apparaît jamais aussi gaie et insouciante que sur cette sculpture.

Le peintre avait été très impressionné par une représentation de la danseuse américaine Isadora Duncan, au point de vouloir réaliser la sculpture d’un personnage dansant. Son modèle était tout trouvé. Rik Wouters ne va donner à aucune autre œuvre le caractère direct et dynamique, mais aussi l’extraordinaire joie de vivre et l’insouciance qui se dégagent de cette sculpture. Plusieurs exemplaires ont été coulés de La vierge folle.

Rik Wouters a produit dans sa brève vie d’artiste quantité de toiles, dessins et sculptures. Figure de proue du fauvisme belge, il est réputé pour les magnifiques couleurs de ses tableaux. Wouters se considère toutefois en premier lieu comme un sculpteur. Une maladie oculaire chronique – il se représente même sur un de ses autoportraits avec un bandeau sur l’œil – lui sera fatale.

Prêt du Musée Royal des Beaux-Arts d' Anvers au Musée Middelheim depuis 1950.

Localisation

Numéro 3 sur le plan

Spécifications

  • La vierge folle
  • 1912
  • H. 200 cm x l. 120 cm x p. 135 cm
  • Bronze
  • MID.KM.1797