Pedro Cabrita Reis (Portugal)

Lisbonne, 1956

The Passage of the Hours

Une référence à une ruine du passé et au vestige récent dun conflit. 

La sculpture, aux confins de l’architecture et de l’art, correspond de très près à l’évolution artistique de Reis, tant en terme de sujet qu’en termes de matériaux. Construction et dé-construction y fusionnent.

En concertation avec le musée, l’artiste a conçu une œuvre intitulée The Passage of the Hours, une construction de 8 x 8 x 24 m en acier, brique, verre et néons.

L’œuvre évoque à la fois une ruine du passé et le vestige récent d’un conflit. C’est une ‘perturbation sereine’, comme s’intitule une autre de ses œuvres. L’artiste y voit une église sans religion, et, en effet, les murs ressemblent un peu aux contreforts d’une cathédrale médiévale. Les néons font partie intégrante de l’œuvre et sont allumés jour et nuit.

Son installation tient une place de choix, sur fond de l’hôpital Middelheim. Une sculpture superbement intégrée, ce qui intéressera sûrement Reis. Car il est aussi peintre et photographe et a également pratiqué le cinéma et la céramique.

Avec le soutien de Middelheim Promotors

Localisation

Numéro 51 sur le plan

Spécifications

  • The Passage of the Hours
  • 2004
  • H. 800 cm x l. 2400 cm x p. 800 cm
  • Verre, aluminium, brique, fer, ciment, néons
  • MID.B.507