Marino Marini (Italie)

Pistoia, 1901-Viareggio, 1980

Miracolo

Le trouble est si grand que le cavalier est désarçonné.

Marino Marini produit régulièrement des statues équestres à partir de 1936. Il est influencé par Medardo Rosso et s’est lié d’amitié avec Giacometti, Picasso, Braque et Moore. Ses œuvres évoluent en même temps que sa vision du monde.

Dans ses premières statues équestres, l’homme est fermement campé sur sa monture, contemplant le monde dans une pose presque triomphale. Le style est encore proche du réalisme sentimental, mais les formes se font progressivement plus dramatiques et reflètent la tragédie de l’existence humaine. Le trouble se fait plus palpable et atteint une telle intensité dans ce Miracolo que le cavalier est jeté à bas de sa monture.

La similitude avec la révélation de Paul est frappante et pourtant il n’est pas sûr, en dépit du titre, que telle était l’intention de Marini. Plus tard dans sa carrière, Marino Marini va réduire son cheval à une sorte de fossile, suggérant la destruction, le néant absolu dont naîtrait la vie.

Localisation

Numéro 21 sur le plan

Spécifications

  • Miracolo
  • 1951
  • H. 165 cm x l. 92 cm x p. 60 cm
  • Bronze
  • MID.B.070