Luc Deleu (Belgique)

Duffel, 1944

Orbino

Deleu transforme des conteneurs de marchandises en monuments à forte charge symbolique.

Ses installations conteneurs suivent les principes de base de l’architecture appliqués au préfabriqué. Elles ressemblent à des monuments, à de grandes sculptures, à de gigantesques panneaux indicateurs plantés dans le paysage. A des phares, des bornes.

Luc Deleu réalise des projets à base de conteneurs depuis 1983. Ses conteneurs sont des readymade, des caisses en acier de fabrication industrielle destinées au transport de marchandises. Deleu transporte ces simples objets en monuments à forte charge symbolique comme des arcs de triomphe, des obélisques et des ponts. Ils sont souvent démantelés à la fin du projet et reprennent leur place dans l’univers de la mobilité et du transport.

L’essence de son travail, c’est la relation qu’entretiennent les conteneurs avec le visiteur et l’espace où ils sont érigés. Les monuments sont basés sur les principes de l’échelle et de la perspective : on ne peut vraiment mesurer la taille d’un objet qu’en proportion avec les choses qui l’entourent. Une cathédrale paraît ainsi immense, mais fait beaucoup moins impression au milieu de gratte-ciels.

Ce sont à la fois des structures géométriques simples, ludiques et qui exercent un fort impact visuel. L’artiste travaillait initialement avec les blocs de Lego (Obelisk de 1983, exposée au M HKA), le fin du fin des jeux de construction, puis avec des conteneurs à jouets.

Son Orbanistish Manifest plaidait pour l’orbanisme, qu’il opposait à l’urbanisme, dans le sens de la prière papale Urbi et Orbi. Concrètement, cela se traduit par des implémentations utopiques et anarchiques dans la ville destinées à rendre la vie de l’homme moderne plus libre, plus belle et plus communicative. Ou tout simplement plus absurde.

Dans le conteneur, est projetée la vidéo 'Luc Deleu: Tribune (Diary 1971-1978)'. Le livre de collage Tribune – le sujet du DVD et du livret – est une sorte de ‘container’ réalisé par le jeune architecte débutant Luc Deleu entre 1971 et 1978. Au delà du regard porté sur l’histoire du monde et l’actualité de la première moitié des années 70, le livre contient de multiples références à des œuvres de cette époque ou à des réalisations qui allaient, des années plus tard, devenir réalité. Tribune compte exactement 300 pages et a presque 10 centimètres d’épaisseur. Comme la couverture, les pages sont toutes recouvertes de coupures, photos, annonces publicitaires, croquis, tampons, notes, dessins, cartoons, dépliants publicitaires, sommations et cartes du monde. C’est cette combinaison d’Histoire, d’histoire de l’art et de projet artistique individuel qui fait tout le caractère innovateur de cette œuvre de jeunesse de Luc Deleu.

Localisation

Numéro 48 sur le plan

Spécifications

  • Orbino
  • 2004
  • H. 810 cm x l. 605 cm x p. 729 cm
  • Métal, verre
  • MID.B.506