Genèse

Le ‘Middelheim’ puise ses racines au bas Moyen-Âge et a eu une histoire mouvementée.

Moyen-Âge

Le Middelheim est très ancien. Un inconnu mentionnait en 1342 dans ses écrits ‘une ville nommée Middelheim'. Le premier propriétaire connu s’appelait Laureys Van Aerschot de Jonghe. Il possédait le château et les terres en 1399.

 

Du 16e au 19e siècle

À partir du seizième siècle, quantité de familles anversoises fortunées ont une résidence d’été au Middelheim. Le château est transformé au dix-huitième siècle dans le style Louis XVI, probablement d’après des plans de l’architecte parisien Barnabé Guimard.

 

Parc public

L’administration communale d’Anvers achète en 1910 le domaine Middelheim pour éviter son morcellement. Elle ouvre en même temps le parc au public et cède des parcelles du terrain pour la construction de l’hôpital, de l’Université d’Anvers et du Centre Pastoral et Théologique.

 

Musée en plein air

Une première exposition internationale de sculpture est organisée au parc Middelheim en 1950. Sur proposition du bourgmestre Lode Craeybeckx, le conseil communal décide alors d’y aménager un musée de sculpture en plein air.

À partir de 1951, des biennales de sculptures sont organisées pendant l’été sur le terrain de Middelheim-Laag, de l’autre côté du parc Middelheim.

La dernière biennale de la série, la vingtième, est organisée en 1989. 

Plus sur la biennale (pdf) et l’historique (pdf) du parc.

 

Le pavillon Braem

Le pavillon Braem est inauguré à Middelheim-Hoog en 1971. Il porte le nom de son architecte, l’Anversois Renaat Braem. Vous pouvez y admirer des pièces de petite taille ou fragiles de la collection, des œuvres qui ne peuvent pas être exposées en plein air.

 

Anvers Capitale Culturelle de l’Europe

En 1993, Anvers était Capitale culturelle. Eric Antonis était l’intendant de l’association momentanée Anvers ’93. Sur proposition de Bart Cassiman, chef de projet chargé des arts visuels (art contemporain) d’Anvers ‘93, et en concertation avec le groupe de travail du musée Middelheim, l'administration communale, sous la houlette du bourgmestre Bob Cools décida, à cette occasion, de relancer les collections du musée, et ce dans le cadre de réalisations permanentes. Bart Cassiman a convié dix artistes contemporains et de renommée internationale (Richard Deacon, Isa Genzken, Per Kirkeby, Bernd Lohaus, Matt Mullican, Juan Muñoz, Panamarenko, Thomas Schütte, Harald Klingelhöller et Didier Vermeiren) à réaliser une nouvelle œuvre, acquise par Anvers ‘93 et transmise au Musée Middelheim à l’issue de l'année culturelle. Cela a pu se faire avec le généreux soutien de plusieurs sponsors et en collaboration avec l’ASBL Middelheim Promotors vzw. Grâce au nouvel élan donné par Anvers ‘93, depuis 1993, le budget des acquisitions est consacré à l'art contemporain.

 

Tournant

L’an 2000 marque un nouveau tournant pour le Middelheim. Le parc s’agrandit de 7 hectares, portant ainsi sa superficie à 27 hectares. L’espace nouvellement acquis permet au Musée Middelheim de réaménager sa collection et de monter davantage d’expositions temporaires.

Un nouveau dépôt, conçu par l’architecte brugeois Stéphane Beel, était construit en mai 2000 à Middelheim-Hoog.

 

Le nouveau Musée Middelheim

Le Musée Middelheim nouvelle formule ouvre ses portes au public en mai 2012. Sa métamorphose est impressionnante : le terrain s’est sensiblement étendu et les infrastructures se sont modernisées. La politique d’exposition est désormais menée à partir du nouveau pavillon semi-ouvert réalisé par les architectes Robbrecht et Daem.

La collection du Middelheim est réexaminée et des artistes établis produisent des œuvres nouvelles pour le musée. Le musée développe parallèlement ses activités à l’intention du public.