Corey McCorkle (Etats-Unis)

La Crosse, Winsconsin, 1969

Yayoi

Agrandie, la boule ressemble à un objet extra-terrestre tombé entre les arbres et la verdure.

 

Avec Yayoi, Corey McCorkle opte résolument pour une solution sculpturale minimale avec un maximum d’effet. La grande boule métallique reflétante s’inspire des ornements de jardin français du dix-septième siècle.

Tout en paraissant absorber les couleurs et les formes de son environnement, l’œuvre reste entièrement isolée, tournée sur elle-même.

Le titre fait référence à l’artiste Yayoi Kusama, qui avait réalisé une installation en plein air de milliers de petites boules brillantes pour le pavillon japonais à la Biennale de Venise de 1966. L’œuvre présente se voulait une version agrandie de celle de Kusama.

McCorkle place volontiers des objets dans un environnement inattendu et tente ainsi d’avoir prise sur l’espace, parfois de manière poussée, parfois avec subtilité.

Avec le soutien de la raffinerie de sucre de Tirlemont et de Daniel De Nijs.

Localisation

Numéro 53 sur le plan

Spécifications

  • Yayoi
  • 2005
  • ø 200 cm
  • Fibre de verre, polyester, laque
  • MID.B.508