Carl Milles (Suède)

Lagga, 1875-Stockholm, 1955

Pégase

Le style de Milles, qui tend vers le classicisme, a produit de magnifiques monuments comme ce Pégase.

Milles vint à Paris à un jeune âge et découvrit l’œuvre de Rodin, qui l’influença fortement. Il devint un sculpteur très apprécié et reconnu sur la scène internationale, de son pays natal la Suède aux États-Unis, où il produisit quantité d’œuvres pour l’espace public. 

Carl Milles s’inspirait souvent de la mythologie. Le mythe de Pégase figure même plusieurs fois sur ses sculptures. Ayant accompli quantité d’exploits, le héros classique Bellérophon veut forcer son entrée dans l’Olympe avec son cheval Pégase. Courroucés, les dieux le jettent à bas de sa monture et le tuent. Zeus transforme Pégase en constellation et le place dans le ciel. Le thème plaisait particulièrement à Milles, qui y voyait un symbole de la quête humaine de l’inaccessible, qui permet à l’homme de connaître ses limites. Hybris, la démesure, est un thème que les Grecs traitaient dans des compositions uniques d’hommes et d’animaux qui semblaient flotter.

Le parc Millesgarden en Suède est consacré à la sculpture, tout particulièrement aux œuvres de Milles.

Localisation

Numéro 16 sur le plan

Spécifications

  • Pegasus
  • 1949
  • H. 250 cm x l. 336 cm x p. 140 cm
  • Bronze
  • MID.B.018