Albert Szukalski (Allemagne)

Furth im Wald, 1945-Anvers, 2000

Dialogue

Szukalski ne produit pas une sculpture. Il crée toute une situation, un environnement total. 

Un volume en plâtre sert en principe de modèle à la sculpture coulée dans le bronze. Le bronze prend généralement des traits plus ou moins humains. Le sculpteur belge d’origine allemande Albert Szukalski s’y prend de manière tout autre.

Ses sculptures sont des plâtres moulés directement sur le corps de ses modèles. Des bandes de tissu trempé dans le plâtre mouillé sont appliqués sur le corps du modèle vivant. Le plâtre durcit et le modèle en sort par l’avant, laissant une coque vide. Un homme en creux, une absence palpable, un mouvement figé. Le moule en plâtre renforcé au polyester fait penser à un fantôme. Les deux exemplaires au Middelheim conversent à une petite table. Vous faites partie intégrante de la scène, que vous vouliez ou non.

Szukalski ne crée pas une sculpture, il crée toute une situation, un environnement total. De tels environnements apparurent dans les années 1960 et 1970 grâce au travail d’Edward Kienholz et George Segal.

Localisation

Numéro 18 sur le plan

Spécifications

  • Dialogue
  • 1974
  • H. 158 cm x l. 254 cm x p. 120 cm
  • Polyester
  • MID.B.318